Blogue des PUQ

L’auteure Nathalie Bigras se classe au 1er rang au Canada dans le cadre du programme Savoir du CRSH

La professeure et auteure Nathalie Bigras, du Département de didactique, a obtenu une subvention de près de 230 000 $ du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) pour un projet intitulé «Services de garde pendant la petite enfance, une étude longitudinale du développement entre 4 et 7 ans». Le projet, qui se déroulera de 2012 à 2015, s’est classé premier au Canada parmi 86 demandes de subvention soumises dans le cadre du programme Savoir du CRSH. L’équipe de recherche, dont Nathalie Bigras est responsable, est composée de chercheurs de l’UQAM (éducation et pédagogie et kinanthropologie) et d’autres universités : Sherbrooke, Laval, Université du Québec en Outaouais et Université de Toronto.

L’échantillon de l’étude comporte 175 enfants, ayant fait l’objet d’une étude antérieure,  répartis en deux groupes selon l’expérience de garde vécue pendant la petite enfance : 125 enfants en Centre de la petite enfance (CPE) et 50 enfants demeurant au domicile avec un parent.  L’étude vise à comparer l’effet de la fréquentation de ces deux milieux éducatifs sur l’évolution du développement cognitif, langagier et socio-affectif de l’enfant âgé de 4, 5 et 7 ans, ainsi que sur le rendement scolaire (lecture, écriture, mathématique) à la fin de la première année du primaire. Elle vise aussi à identifier les caractéristiques de l’environnement familial (mesurées à 4, 5 et 7 ans) qui modèrent la relation entre la fréquentation des Services de garde éducatifs et le développement de l’enfant à 7 ans et son rendement scolaire.

La période de la petite enfance est de plus en plus reconnue comme étant déterminante du succès scolaire et de l’adaptation sociale ultérieure, car les expériences vécues par le jeune enfant lors de ses premières années de vie sont susceptibles de favoriser son développement et sa réussite éducative. Parmi ces expériences, les services de garde éducatifs (SGÉ) régis ont connu une expansion rapide au cours de la dernière décennie et sont passés au Québec de 82 302 places en 1998 à 235 879 places en 2011.

L’étude permettra d’améliorer la compréhension des effets à moyen terme de la fréquentation des SGÉ pendant la petite enfance au Québec et de mettre en place des activités d’échanges de connaissances avec les milieux de pratique (SGÉ, milieux scolaires et services aux familles). Peu d’études exhaustives sont en cours au Québec afin d’évaluer l’incidence sur le développement de l’enfant de la fréquentation des SGÉ, et encore moins concernant ces effets sur la réussite scolaire des enfants.

Le programme Savoir du CRSH a pour but d’appuyer et de promouvoir l’excellence de la recherche en sciences humaines, de même qu’à alimenter la recherche de solutions à des problèmes sociaux.

Nathalie Brigas, auteure de  « Petite enfance, services de garde éducatifs et développement des enfants » sortie en mars 2012.

*Source :  UQAM

Mots-clés : ,

Le commentaires sont fermés.