Le futur antérieur de l'archive

Le futur antérieur de l'archive Feuilleter cet ouvrage

Résumé

Les archives occupent une place importante aujourd’hui dans la création littéraire et artistique. Ce ne sont pas ici les méthodes génétiques qui intéressent Nathalie Piégay-Gros, mais la manière dont les écrivains investissent les documents d’archive, les exposent dans la fiction, fabriquent des documents apocryphes. Parce qu’elle semble contenir un secret, l’archive peut être un objet romanesque, quel que soit son aspect poussiéreux, fragile. C’est en effet souvent par sa négativité que se caractérise l’archive à notre époque, alors même que nous sommes passés d’un paradigme de la rareté à celui de l’accumulation. Alors que tout semble pouvoir être archivé et conservé, l’archive ne cesse de manquer, d’indiquer ce qui, en elle, se dérobe. C’est que le présent est non seulement hanté par le passé mais plus encore par les modifications profondes de la mémoire. Le passé semble immédiatement et constamment disponible, si bien que le présent se projette avec inquiétude dans l’image de ce qu’il aura été. C’est ce futur antérieur de l’archive que Nathalie Piégay-Gros envisage avec Claude Simon, Robert Pinget, Pierre Michon, Christian Boltanski et quelques autres. 

2012, 72 pages, TANCC07, ISBN 978-2-9809-5617-1

  • 12,00 $ Format papier
Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec (Québec) Canada G1V 2M2
Tél. : (418) 657-4399   Téléc. : (418) 657-2096   puq@puq.ca

©2014 - Tous droits réservés
Réalisation : iXmédia

×

Collaborateurs

×

Envoyer à un ami

Envoi du courriel...

Votre courriel a été envoyé avec succès !

Une erreur est survenue, essaie un peu plus tard !