Récits du Labrador (1894)

Récits du Labrador (1894) Feuilleter cet ouvrage

Résumé

Tour à tour « propriétaire sans profession », « industriel », « scientifique », « gardien de phare », « chasseur », « naturaliste », « gardien de chasse » et « explorateur », Henry de Puyjalon (1841-1905) incarne au 19e siècle le modèle de l’intellectuel européen fasciné par les grands territoires isolés, rudes et sauvages du Nord. Issu de famille noble, il vit quelques années dans le milieu des cabarets de Paris avant d’immigrer à Québec, puis sur la Côte-Nord, où il s’installe sur une île déserte pour y vivre modestement avec sa femme, Angélina Ouimet, fille de l’un des premiers ministres du Québec, jusqu’à sa mort. Naturaliste — nous dirions aujourd’hui : environnementaliste — bien avant l’heure, il s’inquiète de la disparition rapide de la faune et des espèces marines du Saint-Laurent et rédige divers ouvrages, dont le délicieux Récits du Labrador (1894), jamais réédité depuis. Ce recueil, exceptionnel dans la littérature de l’époque, demeure aujourd’hui pour nous, comme il l’était pour son biographe Damase Potvin en 1938, « une découverte ». Composé de récits d’un humour fin, il dessine avec amour et détachement à la fois divers portraits du « Labrador », à une époque où son évocation signifiait encore effroi, solitude et désolation.

2007, 170 pages, IN007, ISBN 978-2-9233-8507-5

Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec (Québec) Canada G1V 2M2
Tél. : (418) 657-4399   Téléc. : (418) 657-2096   puq@puq.ca

©2017 - Tous droits réservés
Réalisation : iXmédia

×

Collaborateurs

×

Envoyer à un ami

Envoi du courriel...

Votre courriel a été envoyé avec succès !

Une erreur est survenue, essaie un peu plus tard !